Guidage du geste chirurgical

Aller à : navigation, rechercher

Motivations :

Les photons dans les longueurs d’onde du proche-infrarouge (de 650 à 1000 nm) ont la propriété unique de pénétrer profondément dans les milieux vivants. Au cours de leur trajet, ils interagissent avec les constituants des tissus, tels que l’hémoglobine, les lipides et l’eau, permettant d’obtenir des informations relatives à l’oxygénation, la perfusion, le métabolisme et l’hydratation. Ces paramètres physiologiques fonctionnels peuvent apporter des informations précieuses aux professionnels de santé pour déterminer l’état des tissus au cours de la chirurgie D’autre part, ces bonnes propriétés de propagation de la lumière dans le proche infrarouge peuvent être exploitées pour détecter des agents de contraste fluorescent injectés au patient pour mettre en évidence des structures critiques lors d’opérations chirurgicales.


Objectifs :

Dans ce projet, notre équipe développe des outils du guidage du geste chirurgical pour résoudre des problèmes cliniques directement en relation avec les professionnels de santé. Nous développons en particulier des outils dédiés, des méthodes d’acquisitions, de traitement et de visualisation de l’information. Nous validons nos outils sur modèles animaux (rongeur, cochon) et testons nos solutions sur humain.


Nous travaillons sur deux volets technologiques : l’imagerie de fluorescence et l’imagerie endogène.


  • Imagerie de Fluorescence : L’imagerie de fluorescence pour le guidage du geste chirurgical a connu un essor très important au cours de 10 dernières années. Nous avons participé à la conception des premiers appareils cliniques de fluorescence aux USA depuis 2005, tous testés avec succès sur humain. Sur Strasbourg, nous sommes en contact étroits avec nos collaborateurs clinique (Hôpital Civil, IHU, IRCAD) pour d’une part explorer de nouvelles applications chirurgicales en concevant de nouveau appareils dédiés telles que des endoscopes rigides ou flexibles, et d’autre part pour tester de nouvelles approches d’imagerie novatrice telle que l’imagerie quantitative de la fluorescence en temps réel.


  • Imagerie Endogène : L’imagerie endogène possède un potentiel important pour apporter des informations fonctionnelles et structurelles sur les tissus vivants aux professionnels de santé. De plus, l’absence de besoin d’un agent de contraste facilite grandement son utilisation clinique. Cependant, jusqu’à présent, les limites instrumentales ont empêché d’utiliser ce type de technologie en imagerie chirurgicale. Récemment, nous avons développé la première méthode capable d’imager les constituants endogènes de tissus en temps réel, quantitativement et sur un large champ de vue, et qui est donc capable d’être utilisée en chirurgie. Dans ce volet, nous développons de nouvelles méthodes d’acquisition et traitement temps réel, concevons des appareils dédiés, et travaillons sur la corrélation de signaux optiques avec les paramètres physiologiques et histologiques des tissus vivants, pour à terme apporter une information utile au chirurgien.